Atelier : Conféctionnez votre Kokeshi au Mang'Azur 2019

21
Jan

Atelier : Confectionnez votre Kokeshi au Mang’Azur 2019

Lors du festival Mang’Azur 2019, un atelier vous permettra de confectionner votre Kokeshi avec Patrick Pathenay créateur de Kokeshi.

Patrick Pathenay, commence à créer ses premières kokeshi en 2008 en s’inspirant de modèles reçus en cadeau. Son expérience dans le dessin de bande dessinée et dans l’utilisation du tour à bois lui permet de progresser rapidement. Il participe à de nombreux événements, comme le Toulouse game show, la Japan expo en 2015, ou encore la fête d’automne organisée par le consulat Japonais de Marseille en 2015 et 2016. Début 2018, il crée la marque Patrick Kokeshi. En avril 2018, il est sélectionné pour le concours national de kokeshi à Shiroishi au Japon et obtient le prix de la préfecture de Miyagi. Les Japonais reconnaissent ses créations, une galerie d’art située aux alentours de la ville de Sendai expose et vend des modèles réalisés par Patrick Pathenay. Les kokeshi qu’il créé sont faites dans le respect des traditions Japonaises mais dans un style qui lui est propre, elles transmettent la simplicité, l’élégance et la joie. Elles sont tournées dans le bois d’érable sycomore et peintes à la main avec de la peinture acrylique.

Les Kokeshi
La fabrication de kokeshi est un artisanat Japonais né au début des années 1800 dans la région du Tohoku, il consiste à réaliser des figurines en bois au moyen d’un tour à bois et à les décorer en les peignant manuellement. Leur réalisation est complexe et demande une grande précision, si bien qu’un apprenti aura besoin d’un minimum de 5 années de pratique auprès d’un maître avant de pouvoir être considéré comme artisan. La kokeshi traditionnelle est décorée avec des couleurs vives, elle a une forme de quille et un visage souriant. Elle est l’ancêtre des figurines et jouets japonais, elle égaye aussi le foyer.
Dans les années 1960 un mouvement nouveau apparaît celui des kokeshi modernes, la méthode de fabrication reste authentique et manuelle mais elle est moins codifiée que celle des kokeshi traditionnelles. Les couleurs, motifs et la forme des figurines sont libres.

Les ateliers seront réservés aux personnes qui se seront inscrites, au préalable.

Crédit : Patrick Pathenay ©